Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 septembre 2017 5 15 /09 /septembre /2017 14:01
Repost 0
Published by Christophe Ciais
15 septembre 2017 5 15 /09 /septembre /2017 11:30

Chers amis fidèles des Découvrades !

Nous espérons que vous avez traversé et profité de ce bel été… pour faire autre chose ! Aujourd’hui c’est la rentrée !

Le Comité d’Organisation des Découvrades est heureux de venir vous révéler, en avant-première et, en exclusivité, le thème et le programme des prochaines conférences, imaginés pour la prochaine saison 2017/2018 qui va débuter à la mi-octobre 2017  !

 


© Christophe Ciais - Météo-France


Alors, à vos agendas !

Science Animation et ses partenaires, Météo-France et Les Chemins Buissonniers, vous annoncent le programme des prochaines conférences de culture scientifique autour du nouveau thème : "Jouer : les enjeux du jeu".

Jeudi 12 octobre 2017 à 20h15, "Violences, agressions, défis, bizutages… (Jeux) très dangereux ?" par Grégory Michel, Professeur de Psychopathologie et de Psychologie Clinique, Directeur adjoint Equipe Healthy Inserm U1219 Bordeaux Population Health, Faculté de Psychologie.

Jeudi 16 novembre 2017 à 20h15, "Au cœur de la mêlée" par Romain Poite, Arbitre international de rugby à XV.

Jeudi 07 décembre 2017 à 20h15, "Jouer pour apprendre : joindre l’utile à l’agréable ?" par André Tricot, Professeur de psychologie à l’Université Toulouse Jean Jaurès.

Les conférences se tiennent, toujours et encore, dans le superbe amphithéâtre du Centre International de Conférences.
Sans oublier de vous inscrire à réception des invitations et de venir accompagné avec votre pièce d’identité pour faciliter le contrôle dès votre arrivée ! Parking visiteurs gratuit et éclairé … à l’extérieur du site toulousain.

Nous vous espérons toujours aussi passionnés, toujours aussi fidèles, toujours aussi nombreux…

Le Comité d’Organisation des Découvrades de Soleil

Repost 0
Published by Christophe Ciais
14 septembre 2017 4 14 /09 /septembre /2017 16:23

L’Observatoire Midi-Pyrénées vous annonce 2 conférences présentées par François Roddier, Professeur des Universités en Astrophysique.

Deux rendez-vous possibles :

Dans le cadre d’un Grand Séminaire, "Thermodynamique et évolution"
Le mardi 19 septembre 2017 à 11h
Salle Coriolis de l’Observatoire Midi-Pyrénées,
14 avenue Édouard Belin 31400 Toulouse.

 

 

Dans le cadre d’une Soirée Scientifique,
"Thermodynamique des transitions économiques"
le mardi 19 septembre 2017 à 20h Salle du Sénéchal, 17 rue Rémusat 31000 Toulouse.
en partenariat avec l’association Sciences Parlons-EN (SPE)

 

Résumé du Grand Séminaire :
De Carnot à Clausius, la thermodynamique s’est d’abord développée à partir de de deux principes fondamentaux. Avec Boltzman, et Gibbs, elle devient la mécanique statistique. En 1922, Alfred Lotka pressent l’existence d’un troisième principe.
A partir de 1960, Ilya Prigogine jette les bases de la thermodynamique hors équilibre. Les phénomènes d’auto-organisation y apparaissent comme des processus de transition de phase. En 1987, Per Bak et ses collaborateurs introduisent le concept de criticalité auto-organisée. En 2003 un biophysicien, Rodercik Dewar, propose une démonstration statistique du troisième principe. Elle sera reprise ensuite sous des formes plus rigoureuses.
Clausius considérait l’Univers comme fermé et isolé. La thermodynamique nous dit qu’il doit alors tendre vers un équilibre d’entropie maximale. La découverte de l’expansion de l’Univers nous montre que l’Univers évolue. On sait aujourd’hui que cette expansion s’accélère. L’Univers est donc hors équilibre : il s’auto-organise.
Le livre d’Erich Jantsch, "L’auto-organisation de l’Univers", nous permet d’interpréter l’évolution comme des cycles de Carnot autour d’un point critique. Cela conduit à l’idée que , sur Terre, la vie a pu s’organiser autour du point critique de l’eau. Nous avons actuellement les moyens de vérifier cette hypothèse.
Ces communautés, sièges d’une infinité d’interactions entre organismes, au sein ou entre les espèces, ne répondent pas par un simple déplacement conservatif. Dépendant du cycle de vie des espèces considérées, la migration peut être rapide et le changement d’aire de réparation déjà mesurable, pour d’autres, notamment celles à faible potentiel migratoire, elles seront plutôt soumises à des processus plus lents d’adaptation ou bien disparaîtront. Dans les océans, ces changements sont déjà bien visibles, et les modifications des interactions écologiques entre populations d’espèces différentes qu’elles induisent progressivement identifiées.
Associés également à l’accroissement du taux de C02 atmosphérique et à sa dissolution dans l’eau, un processus d’acidification des océans est déjà en route. Celui-ci est en mesure d’affecter la vie des organismes marins à squelette calcaire, et plus généralement d’altérer des fonctions physiologiques clefs de la vie marine.
A travers une conférence fondée sur les connaissances les plus récentes, Yves-Marie Paulet, s’attachera à décrire dans leur diversité, ces atteintes aux écosystèmes marins, notamment en examinant leurs conséquences en termes de ressources alimentaires d’origine marine.

Résumé de la Soirée Scientifique :
Après avoir brièvement rappelé les principes fondamentaux de la thermodynamique, nous introduirons la notion de structure dissipative. Comme toute structure vivante, une société humaine est une structure dissipative. L’économie est son métabolisme. La notion de potentiel de Gibbs s’applique à l’économie : la demande y apparaît comme une pression sociales, tandis que l’offre y apparaît comme une "température" économique.
Pression et température sont des variables dites "intensives" ? Traditionnellement, elles correspondent respectivement à des variations de volume et d’entropie. En économie, la demande correspond à un volume de production, tandis que l’offre correspond à une somme monétaire. Les flux monétaires ont la propriété des flux d’entropie.
L’économie s’auto-organise suivant un processus de criticalité auto-organisée. Toute structure économique décrit des cycles de Carnot, appelés cycles économiques, durant lesquels une transition continue est suivie d’uine transition abrupte. L’amplitude de la production varie en proportion de la période.
De même qu’un structure dissipative réduit son entropie interne pour produire de l’entropie, une structure économique réduit son capital ( elle l’investit) pour produire de la monnaie ? Comme celle des écosystèmes , la robustesse d’une économie dépend d’un équilibre entre son efficience et sa résilience.

Repost 0
Published by Christophe Ciais
14 septembre 2017 4 14 /09 /septembre /2017 14:00

La 25ème exposition de la section "Arts Plastiques" de l’APEM se tiendra à l’Espace météo, du lundi 18 septembre au vendredi 22 septembre 2017 inclus.
Un vernissage-café aura lieu le mardi 19 septembre à partir de 12h. Vous y êtes cordialement invités.

L’exposition est ouverte tous les jours entre 12h et 14h, du lundi au vendredi : vous pourrez admirer le travail de l’année des membres de la section et les différents techniques possibles (modelage, poterie, céramiques, émaux, peintures, dessins, et ....scrapbooking).

Si vous êtes intéressés par 1 ou 2 techniques, n’hésitez pas à venir nous rencontrer pour connaître nos modalités d’inscription et d’accès. Soit pendant l’exposition, soit dans la salle arts plastiques du Pôle Voisin, tous les cours sont ouverts dès cette semaine pour une découverte.

Toutes les modalités sont sur le site APEM/activités culturelles/arts plastiques.

Venez nombreux !!

Isabelle Destruel (responsable de la section "Arts Plastiques" de l’APEM)

Repost 0
Published by Christophe Ciais
12 septembre 2017 2 12 /09 /septembre /2017 11:20

La scolarité des nouveaux élèves de l’ENM commence depuis quelques années par un atelier d’intégration de trois jours : l’APP0 (Apprentissage Par Projet initial).

Cet atelier propose à tous les élèves de 1ère année de travailler en petits groupes, composés de toutes les promotions présentes, sur un sujet concret en lien avec les sciences météo-climatiques.
Cette année, le thème portait sur les montgolfières  : les étudiants devaient préparer et présenter un poster expliquant les principes physiques permettant leur vol. Ensuite, chaque groupe devait fabriquer une petite montgolfière, en vue d’un concours de lâchers.

Environ quatre-vingts étudiants de 1ère année (IENM, TSE, TSI, militaires) ont participé cette

Concours de lâchers de montgolfières, à l'ENM, le 7 septembre 2017.
© Christophe Ciais - Météo France


année à l’atelier, animé par quatre enseignants ou responsables de formation de l’ENM et dix encadrants juniors, de 2ème année de formation à l’ENM, qui ont attentivement suivi les travaux de leurs nouveaux camarades et les ont fait bénéficier de leur expérience de l’année dernière.

La restitution générale et le concours de vol de montgolfières ont eu lieu jeudi 7 septembre 2017 dernier. Les duels de montgolfières ont été très serrés et le lauréat 2017 n’a laissé aucune chance au lauréat 2016 !

A noter que le concours 2017 a eu toute l’attention de l’ensemble du CDG élargi, qui se tenait à Toulouse ce jour-là. Les jeunes générations ont pu ainsi rencontrer l’encadrement supérieur de l’établissement.

Bienvenue à Météo-France !

La direction de l'ENM

Concours de lâchers de montgolfières, à l'ENM, le 7 septembre 2017. © Christophe Ciais - Météo France
Concours de lâchers de montgolfières, à l'ENM, le 7 septembre 2017. © Christophe Ciais - Météo France
Concours de lâchers de montgolfières, à l'ENM, le 7 septembre 2017. © Christophe Ciais - Météo France

Concours de lâchers de montgolfières, à l'ENM, le 7 septembre 2017. © Christophe Ciais - Météo France

Repost 0
Published by Christophe Ciais
11 septembre 2017 1 11 /09 /septembre /2017 12:46

Juillet 2017 : un mois en dents de scie
Ce mois de juillet est caractérisé par une succession de coups de chaleur et de périodes plus fraîches. Les nuits sont plus chaudes que la normale, avec une moyenne de 18°C (soit un excédent de 1,5 degré). Mais pour les températures maximales, la moyenne de 28°C est rigoureusement conforme à la norme.

Le 7 juillet est la journée la plus chaude du mois avec des valeurs de 34°C à Luchon et 37°C à Toulouse ! En revanche, du 20 au 26 juillet, c’est la fraîcheur qui a dominé, avec des températures voisines de 25°C au meilleur de la journée, sous une couverture nuageuse bien compacte .

Le ciel haut-garonnais souvent encombré de nuages a d’ailleurs fortement limité l’ensoleillement : le cumul mensuel atteint seulement 202 heures de soleil à Toulouse, soit un déficit de

Températures et précipitations en France en été de 1959
à 2017 - © Météo-France

 

20 % par rapport à l’ensoleillement habituel... ce qui fait de juillet 2017 le mois le moins ensoleillé de ces 30 dernières années !

Les précipitations sont inégalement réparties, avec un cumul déficitaire sur le Luchonnais et le Comminges (environ 40 litres par mètre carré) et a contrario des pluies plus marquées que la normale dans les plaines et dans le Volvestre : 55 litres en région toulousaine et jusqu’à 83 litres à Palaminy, suite à un orage localisé et porteur de pluies abondantes dans la soirée du 8 juillet.

Ces disparités géographiques sont dues à plusieurs grains orageux qui, en trois vagues successives, ont suivi une trajectoire axée essentiellement sur une bande centrale du département. L’absence de pluies orageuses conséquentes sur le relief des Pyrénées explique la faiblesse du débit de la Garonne qui fait bien triste mine au coeur de cet été 2017.

Août 2017 : Forte chaleur en fin de mois
Ce mois d’août est marqué par une fin de mois particulièrement chaude, avec notamment 2 pics de chaleur au-dessus de 35°C les 22 et 28 août, jusqu’à 37°C à Palaminy, dans le Volvestre. Cette vague de chaleur durable, après une alternance de périodes fraîches et de belles plages estivales au cours des deux premières décades, a permis à la température d’atteindre une moyenne de 17,8°C pour les minimales et de 29,2°C pour les maximales, soit un bonus de 1,3 degré par rapport à la normale, qui place août 2017 dans le top 10 des mois d’août les plus chauds des 70 dernières années.

L’ensoleillement est resté moyen, avec 245 heures de soleil, et les précipitations sont proches de la normale dans le Frontonnais, ainsi que près des Pyrénées (62 litres par mètre carré à Saint-Gaudens et 66 litres à Luchon), mais déficitaires de la plaine toulousaine au Lauragais où il n’est tombé que 25 à 30 litres d’eau, soit un déficit de 40 %.

Eté 2017 : Le plus chaud après 2003 !
Cet été 2017 se caractérise par des températures très chaudes. La moyenne des minimales atteint 17,7°C et la moyenne des maximales 28,6°C , soit près de 2 degrés au-dessus de la normale. Cette valeur place ce cru 2017 au deuxième rang des étés les plus chauds depuis le début des observations (en 1922 pour Francazal et en 1947 pour Blagnac), juste devant 2015, mais très loin derrière le mémorable été 2003 qui avait connu des températures supérieures de 4 degrés à la normale !

Les périodes les plus chaudes se situent au début et à la fin de l’été, la première du 8 au 22 juin, avec un pic de canicule autour du solstice d’été et une valeur de 38,4°C à Toulouse le 22 juin, jour le plus chaud de l’été et nouveau record pour cette période de l’année (il n’avait jamais fait aussi chaud aussi tôt dans la saison estivale). La deuxième période de fortes chaleurs se situe du 21 au 30 août, avec 10 jours consécutifs où la température a dépassé allègrement les 30°C ! Entre ces deux périodes, la température a souvent joué au yo-yo, d’où une impression mitigée au coeur de l’été, d’autant que juillet 2017 fut le mois de juillet le moins ensoleillé des 30 dernières années.

Quant aux précipitations, elles sont plus faibles que la normale, avec un cumul de l’ordre de 120 litres par mètre carré, soit un déficit de 15% pour la plaine toulousaine.

L’ensoleillement atteint 711 heures pour l’ensemble de l’été météorologique (juin-juillet-août), soit une valeur pile-poil conforme à la norme !

Pascal Boureau (Météo France 31)

Repost 0
Published by Christophe Ciais
7 juillet 2017 5 07 /07 /juillet /2017 11:40
Repost 0
Published by Christophe Ciais
7 juillet 2017 5 07 /07 /juillet /2017 11:30

Du 5 au 11 août 2017, Fleurance organise son 27ème Festival d’Astronomie. Étonnante alchimie entre la science et cette petite bourgade du Gers (7000 habitants), qui accueille, chaque été, un évènement qui, au fil des ans, est devenu le plus grand rassemblement populaire autour des sciences de l’univers en Europe : 200 activités différentes (conférences, cours, ateliers…) animées par plus de 100 spécialistes dont près de 50 scientifiques de renom, parmi lesquels Hubert Reeves (le parrain), François Forget, Roland Lehoucq, ou encore Jean-Marc Lévy-Leblond et Nathalie Palanque pour accueillir plus de 20 000 visiteurs dans la semaine.

Sur le modèle des années précédentes, l’édition 2017 regroupe 3 manifestations distinctes :
- Le 9ème Marathon des sciences, le 5 août : un évènement original composé de 12 conférences, de midi à minuit, pour décortiquer un même thème, cette année « attraction/répulsion »
- Le 27ème Festival d’Astronomie, du 6 au 11 août : le festival "adultes", avec 24 "grandes conférences", 24 "cours" répartis en 4 niveaux différents, des ateliers, des rencontres, des cafés astro, des soirées d’observation...
- Le 12ème Festival Astro-jeunes, entièrement dédié aux enfants et adolescents, préparé et animé en collaboration avec une équipe de jeunes doctorants.

Avec cette année des temps forts  : un cycle cinéma, une série de conférences sur le Noir en sciences, une conférence imaginaire en 1884 sur les habitants du système solaire ..., des évènements  : un concert d’orgue par Dominique Proust, l’inauguration d’un "planétaire" incrusté dans le sol de la ville ainsi que d’une imposante brèche d’impact en provenance d’Afrique du Sud...et un très important village des sciences ouvert gratuitement à tous.

Un Festival, enfin, où nous avons cherché à mettre en valeur les femmes de sciences (nous ne sommes pas encore à la parité, mais à 40%) et les jeunes chercheurs. C’est ainsi que la marraine de cette édition s’appelle Pauline Zarrouck  : elle est née en septembre 1991, en même temps que le Festival lui-même ; elle parlera du difficile sujet de l’énergie noire à l’occasion d’une conférence et d’un cours "Fil Noir" (pour les spécialistes).

Vous pouvez, consulter et/ou télécharger le programme complet sur le site Internet du Festival, ou à partir du site de la Ferme des Etoiles.

Vous pouvez, aussi, découvrir des informations complémentaires dans le dossier de presse.

Vous pouvez, également, retrouver le Festival sur Facebook ou sur Twitter

Repost 0
Published by Christophe Ciais
7 juillet 2017 5 07 /07 /juillet /2017 10:24

À l’occasion de la Journée météorologique mondiale organisée le 23 mars 2017 dernier, l’OMM a publié une nouvelle édition revue et enrichie de l’Atlas international des nuages.

Le département Instruments, Mesure et Observation de l’ENM vient de créer un document parlé qui présente avec des photos et un gif animé toutes ces nouveautés. Vous le trouverez ici : https://moodle.enm.meteo.fr/course/view.php?id=861

Seul les agents météo pourront s'inscrire et le consulter, en utilisant l'adresse mail météo et le mot de passe associé.

Repost 0
Published by Christophe Ciais
6 juillet 2017 4 06 /07 /juillet /2017 14:45

Venez vous rafraîchir au Mont Aigoual cet été, météosite de Météo-France.
L’équipe du Mont-Aigoual propose, en juillet et août, sa saison 9 des conférences météos : "Dessine-moi un nuage".

Toutes ces conférences sont réalisées les après-midi, les samedis et dimanches, dès ce week-end et jusqu’au 27 août 2017. Les conférenciers sont nombreux : Joël Collado, Jean-Pierre Chalon, Dominique Legain, Sylvain Le Moal, Gaëtan Leches, Marc Ponteau, Pierre Lantuéjoul, Romain Dufieu, etc ...

Point d’orgue de la saison, l’Estival de l’Aigoual propose du 5 au 6 août 2017, une découverte ludique et festive du massif de l’Aigoual !
Au sommet, rencontres et échanges avec les météorologistes, ateliers et animations enfants, visites et balades commentées, expositions et projections, contes et spectacles, illumination et nuit des étoiles, marché de terroir...

Programme détaillé à venir !

Réservations conseillées pour cet événement :
Observatoire Météo-France du Mont Aigoual, 30570 Valleraugue
04 30 05 16 80 / 04 67 42 59 83 / 04 30 05 16 81 - aigoual@meteo.fr - meteosite@aigoual.fr - www.aigoual.fr

Repost 0
Published by Christophe Ciais