Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2017 4 01 /06 /juin /2017 16:23

Ce mois de mai se caractérise par des températures bien élevées, avec une moyenne de 12,4°C pour les minimales, et de 23,3°C pour les maximales, soit 2 degrés au-dessus de la normale. Ces valeurs placent ce cru 2017 au deuxième rang des mois de mai les plus chauds depuis le début des mesures à Toulouse-Blagnac en 1947. Le record est détenu par mai 2011,

Lâcher de ballon-sonde, lors des 3ème RME, le 16 mai 2017. © Ciais Christophe - Météo-France

 

avec près de3 degrés au-dessus de la norme !

Après une courte période de fraîcheur en tout début de mois, la douceur s’est installée durablement, avec même des valeurs estivales dès le milieu du mois (30°C à Francazal le 16 mai), puis à nouveau vers la fin du mois : 30 à 32°C en de nombreuses localités de la Haute-Garonne les 25 et 28 mai.

A ce temps chaud, est associé un bon niveau d’ensoleillement, avec un cumul de 241 heures, soit un bonus de 32 heures de soleil pour le mois.

Quant aux précipitations, elles sont abondantes sur une grande partie du territoire haut-garonnais. Seul le piémont pyrénéen connaît un léger déficit, avec un cumul de 60 litres par mètre carré à Luchon et 80 litres à Saint-Gaudens. En revanche dans les plaines, les 100 litres sont dépassés en de nombreuses contrées : 106 à Saint-Félix-Lauragais, 117 à Toulouse et 158 litres d’eau par mètre carré à Muret, soit deux fois la normale habituelle d’un mois de mai pour cette station !

Ces pluies sont souvent liées à des orages, accompagnés parfois de petites chutes de grêle, comme le samedi 6 mai à Toulouse, le 11 mai du côté de Saint-Sulpice-sur-Lèze et de Lagrâce-Dieu, ou encore dans la soirée du 26 mai à Bagnères-de-Luchon. Des pluies orageuses intenses se sont produites à plusieurs reprises. Le 22 mai au soir, il est tombé 44 litres d’eau par mètre carré sur l’aérodrome de Muret-L’Herm en à peine plus d’une heure. Puis le 30 mai, des orages ont affecté une large bande centrale de la Haute-Garonne, avec plusieurs épisodes de pluie diluvienne dès le lever du jour. Il est ainsi tombé sur la journée 50 litres à Palaminy, 57 litres à Francazal et 59 litres à nouveau à Muret en une seule journée, et plusieurs localités de la plaine toulousaine ont dû faire face à de soudaines montées des eaux. 

Avec un courant d’altitude à dominante sud tout au long de ce mois de mai, c’est le vent d’autan qui a soufflé le plus souvent, avec des rafales proches de 100 km/h dans le Lauragais le 5 mai, puis autour de 80 km/h les 27 et 28 mai.

Pascal Boureau (Météo-France Toulouse)

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe Ciais