Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juillet 2017 2 04 /07 /juillet /2017 15:35

Ce mois de juin est caractérisé par des températures très nettement supérieures à la normale. Avec une moyenne de 23,1°C (moyenne des températures diurnes et nocturnes) l’écart à la normale atteint 3,4°C ! Ces valeurs (17,5°C pour les minimales et 28,7°C pour les maximales) placent juin 2017 au 2ème rang des mois de juin les plus chauds depuis le début des observations à Toulouse (en 1922 pour Francazal et 1947 pour Blagnac) le record absolu étant détenu par juin 2003, avec une moyenne de 24,5°C.

Pourtant juin 2017 a commencé et a fini dans la fraîcheur, avec des températures autour de 20°C au meilleur de la journée. Mais du 9 au 22 juin, un temps ensoleillé et très chaud a concerné l’ensemble de la région, avec au total 12 jours où les températures ont dépassé les 30°C (la moyenne est seulement de 5 pour un mois de juin « normal »). Cette vague de chaleur a culminé avec une période de canicule du 19 au 22 juin, la température ne descendant pas au-dessous de 21°C pendant 4 nuits consécutives, pour atteindre jusqu’à 38,4°C le 22 juin en fin d’après-midi, nouveau record pour cette période de l’année en Haute-Garonne.

Associé à cette chaleur exceptionnelle, le niveau de l’ensoleillement est remarquable, avec un cumul de 264 heures, soit un bonus de 36 heures par rapport à la normale.

Quant aux précipitations, elles sont assez hétérogènes car liées à des passages orageux, les premiers en début de mois puis à nouveau vers la fin du mois, après les fortes chaleurs.

C’est dans la soirée du mardi 27 juin que les orages ont été les plus violents, notamment dans le Frontonnais où il est tombé de la grêle et des pluies diluviennes. Une autre vague orageuse a touché l’agglomération toulousaine le lendemain en fin d’après-midi, avec par endroits de la grêle et de très fortes bourrasques de vent d’ouest.

Sur l’ensemble du mois, le cumul des pluies atteint environ 40 litres par mètre carré en plaine toulousaine (déficit de l’ordre de 30%), 60 litres du Lauragais au Comminges (proche de la normale) et près de 100 litres dans le Luchonnais (excédent de l’ordre de 30 %).

Pascal Boureau (Météo France 31)

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe Ciais