Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 décembre 2008 1 15 /12 /décembre /2008 13:47
La prochaine séance des Soirées Scientifiques, organisée par l'Observatoire Midi-Pyrénées, intitulée
« Ethique et débris spatiaux »
sera présentée par Fernand Alby, ( Responsable des activités "Débris spatiaux" au Centre National d'Etudes Spatiales ) et Jacques Arnould ( Chargé de mission pour les questions éthiques au CNES )
Mardi 16 Décembre 2008 à 20h dans l’Amphithéatre de la Salle du Sénéchal
17 rue Rémusat 31000 Toulouse
entrée gratuite
résumé:
L'activité humaine dans l'espace a entraîné la production d'un grand nombre de débris de toutes tailles en orbite autour de la Terre. Les gros objets sont essentiellement des satellites et des étages de lanceurs abandonnés sur orbite en fin de mission. Les explosions accidentelles de véhicules spatiaux et le vieillissement des matériaux constituent les principales sources de petits débris.
Ces débris représentent tout d'abord un risque en cas de collision avec les satellites opérationnels. Même les débris de faible taille peuvent infliger des dommages importants à un satellite en raison de leur vitesse relative qui peut atteindre 15 à 20 km/s. Les débris spatiaux représentent également un risque potentiel sur Terre en cas de rentrée atmosphérique : certains éléments peuvent survivre à ces conditions et atteindre le sol.
Comme il n'existe pas de moyen pour se débarrasser des débris déjà créés, la seule solution consiste à prendre des mesures préventives pour essayer de réduire la production de débris: ces mesures consistent par exemple à mettre sur une orbite "cimetière" les satellites géostationnaires en fin de vie de manière à libérer les zones protégées dans l'espace ou bien, à rendre inerte les étages de lanceur après leur mise en orbite pour éviter tout risque ultérieur d'explosion. Ces mesures font l'objet d'accords au niveau international.
Le site des grandes soirées scientifiques
Repost 0
Published by patrick pichard
15 décembre 2008 1 15 /12 /décembre /2008 13:34
Vous ne le savez peut-être pas mais tous les 50 ans, on doit élire le roi des lutins, celui qui sera l’assistant du Père Noël.
Il s’agira du lutin le plus généreux, le plus inventif, le plus impressionnant de créativité et de malice. C’est à Toulouse que les lutins vont tous venir pour mener leur campagne électorale. Chaque lutin aura à coeur de mettre en valeur toutes ses compétences pour vous séduire, qu’il soit expert dans l’art de la jonglerie, du théâtre, de la musique, du cirque ou de la danse…
Ainsi les 12, 13, 14 décembre et 20, 21 décembre, 50 lutins vont sillonner chaque après-midi le centre ville, en groupe ou en solo pour aller à la rencontre de leurs « électeurs ». Facétieux ou espiègles, poètes ou magiciens, sportifs ou musiciens, ils vont vous plonger dans la magie de l’enfance en créant autant de moments de surprise, d’humour, de poésie…
Le 12 décembre en fin d’après-midi vers  18h00 : les lutins envahissent la place du Capitole.
Des effets de lumière illuminent la façade de l’Hôtel de ville et, petit à petit, on découvre des lutins blancs qui descendent des toits sous des flocons de neige. D’autres lutins apparaissent aux fenêtres du bâtiment, puis se regroupent sur le balcon central. Progressivement, 50 lutins se retrouvent sur la place et effectuent une chorégraphie urbaine. La campagne électorale sera ainsi officiellement lancée et, après quelques facéties en direction du public, les lutins disparaissent dans la ville.
Les 13-14 et 20-21 décembre de 14h30 à 18h30 : Chaque jour, les lutins sillonnent le centre-ville improvisant au détour des rues des spectacles pour petits et grands : acrobaties, jonglerie, contes, danses, chants.
Les lutins sur le site de l'office du tourisme de Toulouse
Repost 0
Published by patrick pichard
5 décembre 2008 5 05 /12 /décembre /2008 11:15
Vu de l'extérieur, c'est un camion comme les autres. Mais à l'intérieur, ce sont 60 m² d'exposition itinérante !
L'Espace Science sillonne ainsi le Bassin Adour-Garonne à la rencontre des citoyens. Un moyen original de conduire la science au plus près du public. Vous y serez accueillis par un animateur scientifique qui répondra à toutes vos questions pour y voir plus clair et en apprendre davantage sur des sujets que vous pensiez connaître.
« Devenez Aquacitoyen » est une exposition itinérante sur l'eau, ses richesses et sa fragilité proposée par le Comité de Bassinet l'Agence de l'eau Adour-Garonne en partenariat avec Science Animation et Cap Sciences.
Jules Verne nous avait déjà invité à voyager au centre la Terre. Voici, en exclusivité, un voyage au cœur de la rivière ! Envie de plonger ? Rien de plus facile : la sonde de l'Espace Science l'a fait pour vous !Pourquoi un tel voyage ? Parce qu'il devient urgent de mieux connaître cette eau que nous utilisons tous les jours et dont la santé dépend aussi de nous !
Imaginez une sonde aquatique sillonnant le bassin Adour-Garonne .
Imaginez un voyage inédit de la source à l'estuaire, pour faire connaissance avec la biodiversité. Imaginez un véritable laboratoire d'analyse, des manipulations interactives et des animations pour décoder toutes les informations remontées du fond des rivières. Il vous suffit d'entrer pour découvrir les milieux aquatiques, leur richesse mais aussi leur fragilité, et comprendre la nécessité de les protéger.
Alors poussez la porte, et ouvrez l'œil !
L’Espace science sera installé devant le restaurant administratif de Météo-France du lundi 8 au vendredi 12 décembre. Un animateur vous y accueillera de 11h45 à 14h.
Repost 0
Published by patrick pichard
4 décembre 2008 4 04 /12 /décembre /2008 16:49
Joël Hoffman, responsable de la prévision marine de Météo-France a reçu la visite jeudi 4 décembre d’une classe d’unité pédagogique d’intégration (UPI) du collège de l’Union. Ces élèves et leurs professeurs suivent avec passion la tentative de record en solitaire à la voile autour du monde du monde de Thomas Coville.
Ce jeudi 4 décembre, le skipper de Sodeb’o a plus de 600 miles de retard sur le record de Françis Joyon soit environ 1 jour de navigation. Le navigateur n’a pas rencontré des conditions idéales au cours de ces 2 premières semaines de navigation et a dû notamment contourné l’anticyclone de Saint Hélène positionné plus à l’ouest que lors du record.
Thomas est maintenant dans « le vent » mais il doit affronter une mer très difficile. En multicoque, une mauvaise mer est plus pénalisante qu’un vent trop violent. Seul pour manier la bête, Thomas peut doser la voilure selon la force du vent et ce qu’il est capable de maîtriser mais la houle est forcément subie et peut rendre infernale la vie à bord.
Françis Joyon avait eu lors de son record des conditions météorologiques exceptionnelles pour sa descente jusqu’au Cap de Bonne Espérance puis lors de sa traversée de l’océan indien. Il avait ensuite eu des conditions nettement moins favorables jusqu’à son retour.
Après deux semaines de navigation, Thomas a dépassé la tête de la flotte du Vendée Globe. Il a doublé mercredi, Sébastien Josse, le skipper de BT qui mène toujours la danse à l'approche de Bonne Espérance. Le Maxi Trimaran Sodeb’O navigue, par définition, beaucoup plus vite qu’un monocoque. Il ne se bat pas contre une flotte de concurrents mais a été taillé pour s'attaquer à des records de vitesse en solitaire. Parti neuf jours plus tard, non pas des Sables d’Olonne, mais de Brest,  il a désormais dépassé les 25 concurrents du Vendée Globe et ouvre seul la marche vers Bonne Espérance et l'Océan Indien.
Faire de la vitesse vers l'Est, telle est la consigne aujourd’hui du trimaran Sodeb'O.
Placé à l'avant d'un thalweg actif dans lequel les rafales risquent d'atteindre les 60 noeuds, Thomas file rapidement vers l'Est en essayant de retarder au maximum le moment où le thalweg va le rattraper. En effet, à ce moment là, le vent de Nord-Ouest 15/20 noeuds qui va se renforcer progressivement jusqu'à 35/35 noeuds la nuit prochaine, basculera au Sud Ouest. Ce vent de Sud Ouest froid - puisque venant de l'Antarctique - obligera Thomas à incurver sa route vers le Sud.
La mer qui se déforme progressivement sous l'action du vent, va ralentir le trimaran la nuit prochaine. Le Maxi Trimaran devrait passer le Cap de Bonne Espérance vendredi  à l’aube. Ce passage du premier des trois grands caps qui jalonnent le parcours du tour du monde s’annonce donc particulièrement musclé.
Suivez la tentative de record de Thomas Coville sur le site de Sodeb‘o
Repost 0
Published by patrick pichard
4 décembre 2008 4 04 /12 /décembre /2008 13:39
Ce mois de novembre 2008 est caractérisé par un déficit d’ensoleillement exceptionnel. Avec un cumul de seulement 48 heures de soleil à la station Météo-France de Blagnac, soit deux fois moins que la normale, ce mois de novembre se place au deuxième rang des mois de novembre les plus gris, le record absolu étant détenu par novembre 1958 avec 47 heures de soleil.
C’est aussi un mois très pluvieux, avec un cumul de 95 litres d’eau par mètre carré, soit deux fois plus que la normale. C’est la première décade du mois qui est la plus arrosée, avec un total de 55 litres à Blagnac et près de 100 litres dans le Lauragais et le Comminges. On dénombre un total de 15 jours avec des pluies significatives, soit là aussi deux fois plus que la norme.
Quant aux températures, elles sont contrastées : plus douces que la normale pour les valeurs minimales (moyenne de 6°C) et nettement plus fraîches pour les valeurs maximales (moyenne de 11°C, soit deux degrés de moins que la normale). Les températures les plus basses ont été observées en fin de mois, avec un temps souvent hivernal, notamment le mardi 25 novembre où quelques flocons de neige ont été observés en milieu de journée jusqu’en plaine toulousaine, alors que la température atteignait péniblement les 4°C au cœur de l’après-midi.
Repost 0
Published by patrick pichard
13 janvier 2000 4 13 /01 /janvier /2000 09:56
Repost 0
Published by Christophe Ciais